LepouvoirNaomi reçoit le manuscrit de Neil, qui attend d’elle un avis éclairé et argumenté sur son roman historique ayant pour titre « Le pouvoir ». Celui-ci raconte l’apparition d’un nouveau pouvoir chez les adolescentes. L’éveil d’un fuseau de muscles près de la clavicule leur permet d’envoyer des décharges électriques plus ou moins puissantes. Roxy le découvre lors du meurtre de sa mère dont elle est le témoin. Allie, une métisse placée en famille d’accueil, finit par l’utiliser alors qu’elle est à nouveau violée par celui qui est sensé la protéger. Margot, mère d’une adolescente et maire d’une petite ville américaine, découvre qu’elle aussi peut éveiller son pouvoir grâce à l’aide de sa fille. Tunde, un adolescent nigérien, décide de suivre l’évolution de la société mondiale en proie au changement et poste ses reportages sur Internet, montrant que les femmes s’affirment de plus en plus partout dans le monde, renversant des gouvernements  …

Ayant entendu parler de ce livre et étant fan de ce genre de roman, je me suis assez vite jetée dessus ! Le début est un peu déroutant car on assiste à un échange épistolaire entre Naomi et Neil, qui a pour objet le roman de Neil, qui raconte l’histoire de l’apparition d’un pouvoir chez les femmes et comment cela va modifier la société mondiale. Mais en fait, quand on arrive à la fin, on découvrira le contexte d’écriture de ce livre et les questions qui seront posées feront réfléchir ! Mais l’histoire se concentre dans le livre de Neil et on sait, dès le départ, à cause de compte à rebours, qu’il va se passer quelque chose d’important, souvent appelé Cataclysme. On commence donc dix ans cet événement mystérieux et on avance peu à peu vers le bouleversement final. Les chapitres sont divisés selon les personnages : Roxy, Allie, Margot et Tunde, chacun ayant son rôle à jouer. Deux ados, une mère de famille liée plus ou moins au gouvernement américain et un jeune garçon qui sera le « journaliste » présent sur tous les fronts. On voit donc peu à peu ce pouvoir électrique se développer, prendre de l’importance, la peur qui se met à régner dans la population masculine qui ne veut pas céder sa place en haut de l’échelle et qui veut contrôler tout çà, la révolte des femmes, particulièrement dans les pays où elles n’avaient aucune liberté. L’auteur nous montre comment se met en place une religion, un nouveau pouvoir, comment celui-ci n’est en fait pas le fait d’un genre sexuel unique. Il y a des moments cauchemardesques, violents et effrayants, des gens prêts à tout, et l’ensemble monte en puissance au fil des pages. J’ai trouvé ce livre très prenant et intelligent car il provoque la réflexion sur l’utilisation du pouvoir (sous toutes ses formes), sur le respect de l’humain, sur l’utilisation de la religion, des drogues, sur la guerre des sexes. L’ensemble fait plutôt froid dans le dos mais m’a paru très réaliste et vraiment bien pensé. On pourrait penser que nos sociétés atteindraient un point d’équilibre et d’égalité avec ce nouveau pouvoir féminin mais le pouvoir ne cherche pas l’équilibre, il veut juste dominer et le monde décrit n’est pas un monde rêvé ni parfait. Voilà un livre qui reste en mémoire longtemps !

Les avis de Cathulu et Alex.