BelleileenpereVanessa Blue est une actrice dans une série à succès. Mais la jeune femme, qui a été très vite propulsée sur le devant de la scène, a besoin de prendre du recul. Qui plus est, son petit ami du moment, un écrivain bobo parisien, lui a demandé de jouer dans une de ses pièces de théâtre et Vanessa a la sensation que ce genre de rôle pourrait lui apporter plus de crédibilité dans le milieu artistique. La jeune femme décide donc de passer quelques semaines à Belle-Ile, où elle a vécu étant enfant et où son père, qu’elle a très peu connu avait ses attaches. Mais Belle-Ile a aussi été le refuge d’une autre actrice célèbre des dizaines d’années plus tôt : Sarah Bernhardt, qui était fascinée par la beauté et l’aspect sauvage de l’île bretonne …

Avec mon résumé et comme son titre l’indique, on sait tout de suite qu’il sera question de la recherche d’un père peu connu. Vanessa n’a que les souvenirs racontés par sa mère et quelques flashs de son enfance et ce n’est donc pas par hasard qu’elle choisit cette île pour faire le point et se ressourcer. Le contraste entre le milieu parisien superficiel, à travers le plateau et l’équipe de tournage et son petit ami bobo intellectuel, et le milieu simple mais vraide l’île est bien rendu. Il n’y a plus de pollution, plus de trafic mais l’air de la mer et les landes sauvages mais on voit quand même que les comportements ont tendance à se ressembler : fans sur le bateau qui réclament des photos, comité d’accueil officiel sur l’île pour favoriser une place à l’élection municipale … si les gens sont plus naturels, on voit quand même qu’ils ne sont pas à l’abri des réactions générales de la capitale. La narration alterne entre l’histoire de Vanessa et celle de Sarah Bernhardt, très haute en couleur et très fantasque mais aussi très attachante. C’est intéressant de déouvrir la présence de cette célèbre comédienne sur l’île mais j’ai eu du mal à voir la liaison entre les deux récits (hormis la réflexion possible sur la célébrité). Cela paraît très artificiel, un peu comme une brochure de l’office du tourisme qui voudrait mettre en avant certains évènements de l’île. D’ailleurs, il y a un petit dossier, avec de chouettes photos, qui reprend tout ce qu’il y a à voir ainsi qu’une partie de la vie et de l’Histoire de Belle-Ile. J’ai reconnu tout de suite le graphisme de Nicoby, avec ses personnages très simples et ses décors minimalistes (mais néanmoins bien présents pour donner l’ambiance). De même, les couleurs franches m’ont rappelé ses autres albums. C’est une lecture rapide mais hormis l’intérêt de découvrir Belle-Ile pour ceux qui ne la connaissent pas (ou de la retrouver pour les autres !), j’ai trouvé l’intérêt de l’histoire un peu léger (on sait qu’il y a un secret qu’on découvrira à la fin mais il n’est pas très surprenant) et les personnages m’ont paru peu fouillés. Une lecture pour l’été mais qui sera vite oubliée !

Les avis de jerome et Yv.