Brigadeverhoeven1Tome 1 : Rosie

Une bome explose dans les rues de Paris au niveau d’un immeuble en travaux dans le XXème arrondissement. Aucun mort n’est à déplorer et il n’y a que deux blessés légers. L’équipe du commandant Camille Verhoeven est chargée de l’affaire alors qu’elle vient juste de recevoir une nouvelle recrue en la personne du lieutenant Maleval, ravi de rejoindre cette brigade prestigieuse. Pourtant le commandant Verhoeven n’est pas un chef facile : sa petite taille pourrait laisser penser qu’il ne sait pas s’imposer alors qu’il a un charisme et une autorité innée et en plus d’être brillant dans ses enquêtes, il est aussi un excellent dessinateur, un don hérité de sa mère. Le poseur de bombes est vite arrêté mais a des revendications : il affirme avoir posé plusieurs autres engins explosifs dans différents endroits publics mais ne révèlera leur emplacement qu’à certaines conditions : il faut que sa mère, accuséd d’avoir tuée la fiancée de son fils, soit libérée de prison et qu’on lui fournisse de l’argent pour leur fuite sinon une explosion aura lieu tous les jours …

Ce qui m’a tout de suite frappée en ouvrant cet album, ce sont les couleurs variées et éclatantes et le trait moderne et dynamique. Les décors sont bien détaillés, les personnages bien différenciés et avec chacun leurs caractéristiques et l’ensemble est vif et expressif. J’ai donc été tout de suite séduite par le graphisme. En plus, vu que l’album était tiré d’un polar de Pierre Lemaitre, je me doutais bien que cela allait être intéressant, même si je n’ai pas encore lu ses romans avec Camille Verhoeven et que je ne peux donc juger de la qualité de l’adaptation proprement dite. Le récit nous plonge dans le vif du sujet : une bombe explose dans un quartier de Paris, un lieutenant est nouvellement affecté à la brigade de Camille Verhoeven et le chef de ce dernier se marie, ayant demandé à Verhoeven d’être son témoin. En plus, on découvre la relation de Camille avec une jeune femme charmante travaillant comme journaliste. Autant dire qu’on est aussi bien au courant de l’enquête que la vie privée des personnages et particulièrement des policiers. L’enquête est d’ailleurs elle-aussi axée sur la vie privée du poseur de bombes, qui semble faire écho à celle de Camille puisqu’il y est question de mères. Entre Camille et John/Jean s’engage un jeu du chat et de la souris, très psychologique, où chacun essaie de faire craquer l’autre. L’ensemble ne manque pas de suspense, est original et bien mené et a su maintenir mon intérêt de lecture en plantant des personnages hors du commun et finalement assez attachants. J’espère que les autres romans de la série seront eux aussi adaptés, avec pourquoi pas quelques histoires inédites écrites spécialement pour la bande dessinée. En tout cas, de mon côté, j’ai été conquise !

L'avis d'Antigone.