LeproblemeavecleslapinsHEARTS2

Dans un champ fermé, en janvier, un jeune lapin s’installe mais il s’ennuie tout seul et une jeune femelle le rejoint pour lui tenir compagnie. En février, le couple est frigorifié et les deux lapins se blottissent l’un contre l’autre pour se réchauffer. Du coup, en mars, voilà qu’ils sont les heureux parents d’un lapereau mâle et d’un lapereau femelle. En avril, la pluie détrempe le champ et les lapereaux ont bien grandi. Ils ont maintenant un autre frère et une autre sœur …

J’adore les albums d’Emily Gravett, qui sont superbes, originaux et amusants. Celui-ci parle de lapins et l’auteure s’inspire de la suite de Fibonacci pour montrer comment, à partir d’un seul couple de lapins, on peut vite se retrouver enfin par les bestioles. D’ailleurs, le mathématicien italien avait rédigé sa théorie des suites en observant la reproduction des lapins. Les dessins de l’auteure sont bien reconnaissables : je trouve que ses animaux ont souvent un petit museau un peu pointu et ils sont toujours un air que je trouve adorable et qui me donne envie de les « poupougner » (de les câliner, quoi !). Ces lapins n’échappent donc pas à la règle ! L’album se présente sous la forme d’un calendrier (il faut donc le tourner pour le lire), avec des trous dans les pages, des inserts à déplier (comme le faire-part de naissance ou bien la gazette locale) et se termine en beauté par un pop-up bien amusant et sympathique. Pour les enfants, c’est une façon pratique de leur expliquer comment les choses peuvent grandir et se multiplier alors qu’on part d’une toute petite quantité. Mais l’album permet aussi de voir le passage des saisons et les difficultés qu’elles peuvent cacher : froid, pluie, chaleur … Voilà encore un album particulièrement réussi et qui m’a procuré un excellent moment de lecture !

Les avis d'Hérisson et Esmeraldae.