LeopoldchiendedivanLéopold est un chien qui s’ennuie à la maison. Son maitre ne sort pas souvent et Léopold rêverait d’appartenir à un sportif, un magicien, d’être chien d’aveugle ou chien policier. Malheureusement, le maitre de Léopold est un auteur de BD et il passe la majeure partie de ses journées devant sa table à dessin. Mais le jeudi, c’est jour de sortie et Léopold est tout excité. Ils vont aller au centre commercial et Léopold va pouvoir se dégourdir les pattes et rencontrer des gens. Mais au moment de repartir, Léopold ne retrouve plus son maitre …

Ah, cette fois-ci, c’est un album jeunesse sur un chien que je vous présente … ça change des chats !!!! Mais j’aime tous les animaux donc cela n’est pas un problème de varier les plaisirs. Là, c’est le sous-titre « chien de divan » qui m’a conquise. Et puis ce chien étalé de tout son long au pied de son maitre était tout mignon ! Le graphisme peut paraître un peu brouillon mais je le trouve adapté : il est simple mais expressif et on sait tout de suite l’état d’esprit de Léopold. C’est amusant car j’ai déjà lu des BD de Camille Jourdy (entre autres la célèbre série Rosalie Blum) et je n’ai pas forcément reconnu son style au départ. Peut-être parce que les dessins sont plus étalés sur les pages, que les fonds sont souvent blancs et les décors peu présents. En tout cas, j’ai aimé le dynamisme du dessin et les expressions du chien. Et quand on voit les humains au centre commercial, j’ai apprécié leur allure qui annonce tout de suite ce qu’ils sont ! Quant à l’histoire, Léopold n’est pas satisfait de sa vie mais peut-être faudrait-il qu’il réalise que ce qu’il a est peut-être ce qu’il lui faut ! Il y a beaucoup d’humour dans la chute et dans les rêveries de Léopold : on voit que les chiens peuvent vraiment avoir des vies bien occupées. Mais l’album est là pour nous rappeler que rêver, c’est bien mais que le bonheur est souvent à notre porte sans qu’on s’en rende compte !

L'avis de Clarabel.