DanslacombidethomaspesquetHEARTS2

Thomas Pesquet est un spationaute français qui a du travailler dur pour en arriver là. Dejà, tout petit, il manifestait un intérêt certain pour l’espace, tout ce qui pouvait être scientifique ou technique mais pour faire un tel métier, si on peut appeler ça un métier et pas une vocation, c’est un long et difficile parcours. Entre des dizaines de tests en tous genres (psycho-techniques, psychologiques, de connaissance et médicaux), si on est parmi les élus, il faut ensuite suivre des cours poussés et un entrainement physique digne des super-héros. Alternant les stages à Houston, aux USA, et à Moscou, en Russie, Thomas n’a qu’un rêve : partir dans l’espace et rejoindre l’ISS, la station spatiale internationale, où de nombreux tests sur la vie en impesanteur sont menés …

J’adore tout ce que fait Marion Montaigne et cet album ne fait pas exception à la règle ! Pourtant, si j’aime bien les films ou les romans de science-fiction se déroulant dans l’espace (ou ayant plus généralement un rapport avec l’espace), je ne suis pas pour autant fascinée ni attirée par le métier de spationaute (Marion parle d’astronaute mais je préfère utiliser la version française vu que Thomas Pesquet est bien de chez nous). Je ne rêve pas d’aller dans l’ISS, ni de voir la Terre de l’espace … la seule chose qui, éventuellement, pourrait m’intéresser serait de tester l’impesanteur (ou si vous préférez l’apesanteur) sur une période plus longue que quelques secondes (vu qu’on peut la tester très très brièvement dans certains manèges, tels la Tour de la Terreur à Disney, ce que j’ai eu l’occasion de faire plusieurs fois à Orlando). Donc, je ne partais pas forcément avec un fort intérêt pour le sujet, même si je suis toujours curieuse de découvrir comment les choses se passent. Et je me suis régalée ! On découvre rapidement un Thomas Pesquet jeune mais les choses vraiment intéressantes et concernant le thème commencent quand il décide de passer les premières sélections de l’ESA en 2008. Cela donne lieu à des scènes pareticulièrement savoureuses et amusantes. D’ailleurs, l’humour, comme pour tous ses albums, tient une place importante dans la narration de Marion Montaigne et cela permet ainsi d’accrocher tous les publics et de faire passer des choses qui pourraient, sans cela, paraître indigestes. J’ai donc beaucoup ri tout au long de ma lecture à cause de scènes parfois surréalistes, de réflexions mordantes, de petits détails (comme, par exemple, les titres des livres qui entourent Thomas lors de ses études ou stages). Mais elle n’oublie pas non plus le côté humain de l’expérience, mettant en scène la famille de Thomas et leurs angoisses, la motivation de tous ces hommes et femmes fascinés par l’espace et il y a quelques petits moments d’émotion. Elle aborde aussi des moments historiques de la conquête de l’espace, racontant des anecdotes hautes en couleur, qui montrent combien les choses ont évolué dans ce domaine. Le graphisme est immédiatement reconnaissable, avec ces dessins qui peuvent sembler un peu brouillon et ses couleurs variées et il peut dérouter certains mais de mon côté, dès que je le vois, maintenant, je salive d’avance en pensant aux bons moments de lecture que je vais avoir (et pourtant, lors de ma découverte de l’auteure, j’avoue que je n’étais pas forcément très enthousiaste à ce propos !). On apprend plein de choses lors de cette lecture, qui m’a personnellement rappelé des souvenirs (on a visité la NASA à Houston et on a aussi assisté au lancement de la mission SpaceLab STS-90 sur la navette spatiale américaine Columbia à Cap Canaveral … c’était malheureusement la navette qui s’est désintégrée lors d’un retour en 2003). En suivant Thomas Pesquet et en lui posant des questions, en visitant les divers lieux décrits, l’auteure fait ce dans quoi elle excelle : elle sait mettre à la portée de tous des sujets parfois compliqués, pas forcément toujours passionnants et avec l’humour, elle entraine ses lecteurs à travers le monde scientifique sans que personne ne renâcle à la choses ! Je suis convaincue qu’elle créera des vocations à plein de niveaux et j’espère qu’elle continuera longtemps à me régaler de ses excellents albums !

L'avis de Brize.