Verybadtwinz1Gomar et Pacc sont des démons amis depuis longtemps. Mais Gomar s’ennuie en enfer et aimerait bien aller sur Terre, histoire de s’occuper et bien sûr de faire des bêtises. Pacc, quant à lui, est plus calme et se plait bien dans sa vie tranquille de démon. Mais Gomar réussit à convaincre leur boss de passer outre la trêve, un accord passé entre le boss du paradis et le boss de l’enfer. Voilà Gomar et Pacc parachutés sur Terre mais leurs corps ont été échangés : Pacc se retrouve dans le corps de Gomar et découvre ce que c’est que d’être une femme et Gomar apprécie le corps de Pacc et sa force masculine, qui lui permet de continuer à mettre le bazar partout où elle va …

J’avais assez apprécié les précédents albums de ces deux auteurs très actuels (Margaux Motin abordant la vie des jeunes femmes dans leur quotidien et Pacco racontant sa vie de père de famille) alors quand j’ai vu ce titre à la médiathèque, je n’ai pas hésité. En plus, raconter des histoires de démons envoyés sur Terre, ça pouvait être sympa. Alors, tout d’abord, parlons du graphisme : il est, bien sûr, moderne et dynamique, avec une absence de vignettes, un nombre de dessins variable par page, des couleurs limitées car à partir d’une base noir et blanc, on peut retrouver quelques touches de rouge, d’orange et d’autres teintes en quantité restreinte. Rien que d’un coup d’oeil, il est facile de positionner cet album dans son époque et le graphisme est agréable, bien que je ne sois pas fan des tons rouges que je trouve trop agressifs (mais on s’imagine bien l’enfer dans ces teintes-là). Maintenant, je m’en vais vous parler de l’histoire. Alors là, il faut mieux ne pas être trop bégueule. Deux démons qui débarquent sur Terre et dont l’un est prêt à faire toutes les bêtises (en restant polie) possibles, ça annonce bien la couleur. Il y a beaucoup de gros mots, de situations assez chaudes et pas piquées des vers. Bon, ayant subi la fac de médecine et de nombreuses années dans la Marine, je suis loin d’être facilement choquée ! Voire même que c’est parfois moi qui ai choqué les gens ! Donc ça m’a fait asszz rire mais j’ai quand même trouvé l’ensemble un peu lourd et pas très fin dans l’humour et je suppose que cela peut tout à fait être le genre de BD susceptible de choquer ou gêner certains lecteurs et lectrices. Comme il s’agit d’un tome 1, il y a aussi toute la mise en place des personnages et du contexte donc l’histoire ne commence vraiment à bouger qu’en milieu d’album. Le début m’a donc laissée assez perplexe et peu convaincue et j’ai même failli abandonner à ce moment-là mais comme ce n’est pas un album épais, c’est vraiment très très exceptionnel pour moi d’arrêter la lecture d’une BD et j’ai donc continué. Les choses se sont alors un peu améliorées, avec l’arrivée sur Terre de nos compères qui se mettent dans des situations impossibles, ce qui permet, au passage, de dénoncer quelques comportements humains. Mais au final, il n’y a pas grand chose pour sauver ma lecture … il y a du potentiel et la fin du récit se termine sur un suspense mais je ne suis pas sûre d’être tentée de lire la suite. J’ai d’ailleurs vu que la parution de l’album datait de 2011 et depuis, plus rien … serait-ce le signe qu’il n’y aura pas d’autre opus ?