Lapresidente1

Lapresidente2

Lapresidente3Tome 1 : La présidente
Tome 2 : Totalitaire
Tome 3 : La vague

C’est le 7 mai 2017 et les Français se rendent aux urnes pour le second tour de l’élection présidentielle. A Paris, Antoinette, une nonagénaire ancienne résistante pendant la seconde guerre mondiale, attend les résultats avec inquiétude. Ses petits-fils Stéphane et Tariq, ainsi qu’une amie de ces derniers, Fati, sont avec elles. Alors, quand ils apprennent que c’est Marine Le Pen qui a gagné, la peur et la colère surgissent. Les deux hommes décident de lancer un blog appelé Résistance, qui sera en charge de dénoncer toutes les dérives du nouveau gouvernement. Les actions de la nouvelle présidente ne tardent pas : la télévision publique perd ses subventions, les clandestins vont être immédiatement expulsés et les autres étrangers vont devoir montrer patte blanche et justifier de leur présence, la priorité sera donnée aux Français dans tous les domaines et la population sera surveillée pour son propre bien …

J’ai emprunté cette trilogie à la médiathèque car j’étais curieuse de découvrir cette uchronie … enfin, à l’époque de sa parution, ce n’était pas une revisite du passé en le modifiant mais bel et bien un récit développant une possibilité : et si Marine Le Pen gagnait les présidentielles en 2017 (vu que les trois tomes sont sortis entre novembre 2015 et mars 2017). Par contre, je n’étais pas très attirée par le graphisme noir et blanc assez foncé, qui retravaille souvent des photos pour les transformer en dessin. C’est sûr que cela donne un résultat réaliste (et qui est donc à même de faire froid dans le dos vu le propos) mais je ne suis pas très fan de cette technique car je trouve souvent l’ensemble un peu lourd. Par contre, ça a l’avantage de reconnaître immédiatement les personnages ! Et puis, comme je ne suis pas très fana de politique et que je suis très peu les infos, j’avais peur de me perdre dans le récit. J’ai d’ailleurs même failli les ramener sans les lire, rebutée aussi par la verbosité de l’ensemble. Mais il faut essayer pour juger ! Je me suis donc lancée et j’avoue que mes peurs n’étaient finalement pas fondées : ça se lit assez vite et facilement et j’ai même réussi à reconnaître quasiment tous les personnages sans me perdre ! Par contre, je suis convaincue que mon ressenti de lecture aurait été différent si j’avais lu les tomes à l’époque de leurs parutions respectives. En les lisant maintenant, alors que que les élections de 2017 ont eu lieu depuis déjà un bon moment et quand on voit ce qui se passe en France (et dans le monde), forcément, j’ai été beaucoup plus critique à l’égard de l’histoire. Tout d’abord, l’auteur se vante dans les tomes 2 et 3 du nombre de ses prédictions se révélant vraies mais il oublie l’encore plus grand nombre de celles qui ne l’ont pas été et ça m’a profondément agacée. Ensuite, si certaines choses sont intéressantes, il y a aussi beaucoup de choses peu logiques, des développements tirés par les cheveux (comment Marine peut-elle avoir la majorité à l’Assemblée en comptant juste sur des alliances avec la branche dure du Parti Républicain alors qu’on sait que, déjà, dans le même camp, personne n’est d’accord … c’est baser son postulat de départ sur un énorme « si » peu crédible !). Une grande partie de l’histoire se centre sur les étrangers vivant en France mais uniquement sur ceux venus du continent africain ou des pays arabes (bon, d’accord, on connaît l’obsession de ce parti pour ce thème mais ça devient un peu lassant). Il y a aussi un développement complotiste que j’ai trouvé mal développé : tout d’abord, ça ne fait pas très crédible et ensuite, je n’ai pas trouvé le sujet bien exploité (voire même carrément laissé de côté … comme s’il n’avait été là que pour relancer l’histoire !). Certains passages m’ont bien fait rire ( !) au vu des évènements réels qui ont eu lieu et qui sont aux antipodes du récit ou bien alors qui se rapprochent dangereusement de l’histoire sans être le fait d’une hypothétique présidente d’extrême droite (et bon, là, j’ai ri jaune !). Les personnages principaux issus du peuple, principalement Stéphane et Tariq, m’ont paru bien fades et peu intéressants. Quant à la fin, elle paraît un peu facile et gentille … et surtout en total désaccord avec la réalité maintenant qu’on a le recul nécessaire. Autant dire que pas grand-chose ne m’a convaincue lors de cette lecture car j’aurais préféré des postulats de départ plus réalistes et moins de choses illogiques pour que l’histoire ait eu un réel impact pour moi.

Les avis de Canel pour le tome 1 et le tome 2, Laure (tome 2 uniquement).