AlarecherchedaliceloveAlice Love suit un cours de step dans son club de sport quand elle chute lourdement et s’évanouit. A son réveil, après avoir eu des rêves bizarres, la femme de quarante ans qu’elle est pense qu’on est dix ans plus tôt et qu’elle n’a que trente ans, qu’elle est enceinte pour la première fois et que le couple qu’elle forme avec Nick et qui vient d’acheter une maison à retaper baigne dans l’amour. Elle ne reconnaît pas grand monde autour d’elle alors que les autres semblent bien la connaître et elle ne comprend pas pourquoi Nick ne se précipite pas à son chevet à l’hôpital. Mais quand sa sœur Elizabeth vient la voir, elle lui apprend qu’Alice est en instance de divorce et qu’elle a trois enfants. Mais Alice n’arrive pas à se reconnaître dans la description qu’elle découvre d’elle-même, si loin de son caractère et de ses envies …

C’est avec ce titre que je découvre cette auteure australienne et il semblerait que ce ne soit pas forcément son meilleur. Mais ça a donc au moins l’avantage de ne pas être déçue ! Sorti récemment en France, c’est pourtant un roman qui date de 2009 et est le troisième de l’auteure. Depuis, ses romans plus récents ont été traduits et sont parus chez nous avec beaucoup de succès, poussant donc les éditeurs à de rabattre sur ses œuvres plus anciennes. Bon, en tout cas, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé … même si je suis quand même loin d’être complètement enthousiaste. L’idée de départ m’a séduite : que se passerait-il si, suite à un coup sur la tête, on perdait le souvenir des dix dernières années et qu’on se croyait toujours dix ans en arrière ? Bien sûr, pour que cela soit intéressant, il faut que les dix ans passés aient vu de grandes modifications dans la vie de la personne anmésique (bon, par exemple, pour moi, dix ans en arrière, ma vie ressemblait furieusement à ma vie actuelle … avec peut-être juste un peu moins de courbatures !). Dans le cas d’Alice, elle s’attend à accoucher de son premier enfant, à retrouver son mari adoré Nick et à continuer les travaux dans leur toute nouvelle maison. Mais le temps ayant passé, elle est en fait maman de trois enfants, est en instance de divorce de Nick et sa maison est en fait devenu un modèle pour les magasins de déco. Tout cela est très perturbant, surtout qu’Alice semble même n’avoir plus du tout le même caractère, ni les mêmes relations avec son entourage, que ce soit avec sa famille ou avec ses amis. On va donc découvrir en même temps qu’Alice ce qui s’est passé. Le principe est donc intéressant mais j’ai trouvé Alice très agaçante … on la prendrait plus pour une ado que pour une femme adulte de 40 ans (qui croit donc qu’elle n’en a que 30). Son refus de voir la vérité, de croire que les gens lui mentent n’est vraiment pas crédible et s’étale trop longtemps au fil des pages … sauf si on veut en faire quelqu’un pour qui on n’a pas de sympathie. Les autres personnages sont donc plus intéressants que l’héroïne qui ne m’a inspiré que de l’irritation. Les indices sont distillés au compte-gouttes, maintenant le suspense et le mystère mais à la fin, quand on sait tout ce qui s’est passé, j’ai été un peu déçue … tout ça pour ça ? Je m’attendais à nettement plus et avais échaffaudé des tas de possibilités dans ma tête pour finalement voir la chose emballée et pesée en deux temps, trois mouvements et sans grande révélation fracassante. C’était presque le dénouement le plus prévisible possible qui a été choisi par l’auteure et j’aurais indéniablement préféré quelque chose de plus percutant et plus original. Ah oui, il y a aussi la question du lieu. Pratiquement à aucun moment, on ne se sent en Australie, sauf quand les noms des villes et des quartiers apparaissent. L’histoire a vraiment un feeling américain et pourrait se dérouler dans n’importe quelle ville des USA … là aussi, c’est peut-être un peu dommage de ne pas avoir exploiter le filon du dépaysement ! Cela reste néanmoins une lecture facile et comme tout le monde me dit que ses autres titres sont mieux, je ne vais donc pas me limiter à cette lecture de cette auteure.

L'avis de Papillon. Lecture commune avec Bladelor (en attente de son billet).