Yourietmargarine1Tome 1 : Casting de cosmonautes

Youri la souris et Margarine l’éléphant sont amis et colocataires d’un baobab. Ils sont invités par le roi à une fête déguisée et sont ravis de fêter Noël en compagnie des autres animaux de la savane. A la fin de la soirée, il y a distribution de cadeaux : Youri reçoit une moto râpe pour le fromage et Margarine reçoit une cacahuète géante, l’une des dernières de la Terre. Mais Margarine va vite devenir obsédé par sa cacahuète, oubliant Youri qui se désespère de leur amitié disparue. Il va alors falloir prendre des décisions et la plus folle d’entre elles sera de s’engager dans une mission spatiale hors normes …

Après avoir publié Dans la combi de Thomas Pesquet, un album documentaire qui s’adresse aux ados et aux adultes, l’auteure a l’auteure a vu rééditer de façon plus développée sa série pour les enfants et qui reprend, de façon simple, le thème de l’espace et des astronautes (enfin, je devrais dire cosmonaute vu que c’est le terme choisi par l’auteure). Et au lieu d’humains, l’histoire met en scène des animaux, ce qui est amusant pour les plus jeunes lecteurs. La motivation de Youri et Margarine (un jeu de mots qu’il faudra probablement expliquer aux lecteurs qui ne connaissent pas l’histoire de la conquête spatiale mais qui sera l’occasion de les amener vers des documents) est rigolote et bien différente de celles que pourraient avoir les humains. Bien sûr, le récit n’a rien de réel et on y retrouve l’humour de l’auteure adapté aux plus jeunes mais on y retrouve l’entrainements des cosmonautes de façon très simplifiée. Forcément, en tant qu’adulte et ayant lu Dans la combi de Thomas Pesquet, cela paraît vraiment très basique mais c’est mignon et c’est une façon sympathique pour faire découvrir ce sujet et amener ensuite vers des lectures plus poussées et plus ancrées dans la réalité. Le graphisme est immédiatement reconnaissable, avec ses couleurs variées et ses personnages caricaturaux mais tellement expressifs. Je pensais néanmoins que l’humour aurait été encore plus présent et j’ai donc été un peu déçue mais peut-être que je ne suis pas juste car j’ai tellement ri avec l’album sur Thomas Pesquet que c’était difficile de maintenir la barre à ce niveau !