NousvivonscheznoschatsHEARTS2

Elo et son mari vivent dans une vieille maison isolée en compagnie de leurs nombreux chats aux caractères tous différents. Il y a Verdicchio, le premier à venir réclamer un câlin le matin au réveil, suivi de sa sœur Pussie, toute délicate et souvent affamée. Puis vient Zoé, vieille et sourde et perpétuellement enrhumée. Quant à Mayo, il sait ce qu’il veut et c’est son repas du matin. Et puis, il y a Jar, qui ne se déplace plus car trop vieux et trop malade. Toute cette troupe essaie tant bien que mal de faire oublier à Elo qu’elle n’a toujours pas d’enfant et que ses espoirs sont régulièrement balayés par le résultat négatif du test de grossesse. Mais la vie continue, à la fois calme et animée …

Voilà un billet pas facile à rédiger : j’ai pleuré comme une madeleine lors de cette lecture, qui commence à dater et voilà que je repleure à nouveau copieusement rien qu’à feuilleter l’album dans le but de rédiger cette chronique ! Autant dire que l’émotion est encore intacte après tout ce temps. Je ne connaissais pas cette auteure italienne vu que c’est son premier titre paru en France mais j’avais craqué à cause du titre et du graphisme très doux, très délicat, parfois pudique, quelquefois expansif et mélangeant réalisme et exagération en amplifiant certaines caractéristiques. Les couleurs aussi, jouant sur une palette pastel avec beaucoup de tons bleutés mais aussi des teintes plus chaudes, m’ont énormément plu. On ne peut pas dire qu’un sujet est plus dominant que l’autre : c’est un tout, un moment dans la vie de ce couple très proche, très uni et leurs chats. On voit le quotidien, les petites choses qui les lient, les rituels, les instants de tendresse, que ce soit entre humains, entre chats ou entre chats et humains. Apparemment autobiographique, c’est un récit qui m’a énormément touchée et émue, qui parle de la vie avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses tristesses, ses pertes et ses espoirs, les êtres qui la traversent en nous prenant un petit morceau de notre cœur.