SunircestserelayerLe poulailler est dans une période particulièrement active : c’est le moment de la Grande Couvée et toutes les poules ont leurs petites fesses vissées sur les nids à maintenir les œufs au chaud pendant trois semaines et la bonne humeur règne. Les trois coqs de la ferme, entre deux tours de chant, sont ravis de voir toutes ces poules occupées mais quand ils découvrent cinq nids sans dames en train de couver, ils demandent des éclaircissements. Les poules voisines leur apprennent alors que les absentes sont parties manger et se dégourdir les pattes. D’ailleurs, les voilà qui reviennent mais trop lentement selon les coqs qui décident alors d’instaurer un emploi du temps pour toutes les poules …

J’avais été charmée par le premier album de ces histoires de poules qui parlait de notre monde à travers des animaux très communs mais très à la mode depuis quelque temps. Il semble que les poules aient le vent en poupe et apparaissent souvent dans des albums jeunesse (sans compter dans les jardins de nombreux particuliers !). Cette fois, il s’agit de la couvée et de l’absence des poules pendant les moments où elles doivent subvenir à leurs propres besoins, comme manger et bouger un peu. Forcément, ces machos de coqs ne l’entendent pas ainsi et leur organisation quasi-militaire pour limiter les temps de détente des poules va tourner vinaigre ! La morale finale montre bien qu’une tâche n’est pas forcément spécifique en fonction du sexe … les mâles peuvent souvent faire ce que les femelles font habituellement et que l’entraide peut être la solution ! Le tout est servi par une bonne dose d’humour, de révolte et de dessins pleine page très sympathiques où tout le poulailler est représenté. Ah, et au fait, il y a beaucoup de poules qui lisent quand elles couvent !