FautpasprendrelesconspourdesgensLe monde est rempli de gens bizarres à tel point qu’on se demande parfois où leur humanité est partie ! La bêtise humaine n’a pas de limite et elle peut atteindre des sommets d’absurdité. Que se passe-t-il quand on commence à censurer les livres tels que Les misérables à la demande de diverses associations ? Les caisses automatiques favorisent-elles le chômage des hôtesses de caisse ? Anticiper les crimes et délits est-il une bonne chose ? La santé s’achète-elle ? Les gourous des sectes manipulent-ils leurs adeptes ? …

Comme le titre l’indique bien, on sait qu’en lisant cet album, on va découvrir comment les auteurs peuvent transformer nos dérives sociétales en scènes absurdes et surtout amusantes à découvrir. La couverture, qui reprend un des sketchs de l’album donne une excellente idée de la chose. A travers des situations d’une page, s’étalant sur une ou plusieurs vignettes, on navigue dans toutes les strates de la société actuelle et on aborde des thèmes très variés : la sécurité des personnes, la censure, la manipulation, la religion, la famille, la santé, l’éducation, la domotique, la culture, la police, l’immigration, la famille, et j’en passe. Parfois, certains sujets reviennent quelques pages plus loin, abordés d’une nouvelle façon ou développant un nouveau potentiel de bêtise crasse. Le graphisme est à tendance réaliste mais simple, les visages étant parfois limités dans les détails et les décors purement utilitaires, l’essentiel du propos étant dans le ridicule des situations. Je trouve donc que le dessin est bien adapté au récit mais je suis restée parfois perplexe devant certains choix de couleurs : certaines sont sobres mais d’autres sont limites fluos et j’avoue que je n’ai pas toujours été fan à ce niveau-là. Comme d’habitude dans ce genre d’album, il est toujours difficile de garder une qualité constante au fil des sketches : certains sont vraiment excellents et m’ont fait beaucoup rire mais d’autres m’ont laissée indifférente car il me semblait qu’ils auraient pu être plus travaillés voire plus mordants et ironiques ! Du coup, mon impression générale est un peu mitigée, j’ai passé un bon moment mais je crois que je m’attendais à mieux mais comme j’aime bien ce genre d’album, j’ai tendance à en lire un bon nombre et plus rien ne me surprend vraiment ! Mais dans tous les cas, c’est toujours une lecture à faire pour qu’on se rappelle que notre monde est toujours sur le fil du rasoir, prêt à basculer dans l’improbable et l’absurde si on n’y prête pas attention et si on n’exerce pas notre esprit critique !