Lhumain500 000 ans ont passé et la Terre n’est plus ce qu’elle était. Les humains ont disparu mais avant cette extinction, un couple de scientifiques, Robert et June, ont organisé une mission un peu particulière : ils ont mis des vaisseaux en orbite autour de la planète en programmant un retour dans le futur pour pouvoir étudier l’évolution de la vie et relancer la présence humaine. Un des vaisseaux atterrit brutalement au milieu de hordes de primates se faisant à moitié la guerre. A bord, Alpha, une androïde, se réveille et initialise ses programmes de mission mais ceux-ci s’avèrent corrompus par le choc. Heureusement un autre robot vient son aide et à eux deux, ils parviennent à libérer les autres androïdes tombés aux mains des primates. Enfin, c’est finalement au tour de Robert d’être réveillé et l’homme se met tout de suite à la recherche du vaisseau de son épouse June …

Je suis contente de voir que, depuis quelques années, la science-fiction est de retour en BD et que les albums sur le sujet sont variés. Du coup, dès que j’en vois un passer, je suis tentée de le lire, surtout si c’est un one-shot, comme c’est le cas ici. Les auteurs sont argentins et je connaissais surtout le dessinateur pour avoir quelques-uns de ses albums dans ma PAL (et l’avoir aussi rencontré sur un salon). D’ailleurs, c’est son style graphique, à la fois moderne et suranné, un peu rond, très sobre, qui m’avait fait le remarquer, un style que je trouve vraiment très adapté aux récits futuristiques. Je ne sais pas pourquoi il m’évoque un peu le genre de films des années 50 comme Planète interdite ! On retrouve donc bien sa patte dans cet album et j’ai bien aimé, même si je n’ai pas été très emballée par le choix des couleurs, se limitant à du noir, du blanc et une déclinaison de tons rouges. Mais ça a au moins le mérite de planter une ambiance particulière ! Le récit débute avec l’arrivée assez violente d’une capsule/vaisseau avec des androïdes à son bord qui semblent un peu perdus vu que leurs programmes ne fonctionnent plus forcément très bien. Heureusement, parmi eux il y a Robert, le seul humain du groupe et on comprend qu’il a organisé une mission pour ramener des humains sur une Terre ravagée et où une faune sauvage et simiesque domine. Il y a un autre vaisseau qui a doit atterrir ou qui est arrivé il y a peu avec à bord, d’autres androïdes et surtout June, l’épouse de Robert, avec qui il doit mener à bien la mission. L’histoire est divisée en cinq grands chapitres rythmant les évènements, avec un début assez lent, un milieu qui s’installe et qui préfigure un final sauvage et que je n’ai pas trouvé si inattendu que ça. Disons qu’il m’a paru logique et naturel et si on s’attache au départ à certains personnages, cela peut vite se modifier ! Du coup, comme je voyais se profiler cette fin, j’ai eu un peu de mal à accrocher à l’histoire. Beaucoup de choses sont peu développées au cours du récit alors qu’il y avait matière à réfléchir plus avant et cela donne au final une sensation de manque d’originalité et de rapidité. Peut-être que mes impressions ne sont dues qu’au fait que je lis un bon nombre d’histoires du même genre et que cela devient difficile de me surprendre ! Mais c’est un album qui se laisse lire facilement et qui a tout pour plaire à différents types de lecteurs, particulièrement ceux qui ne sont pas forcément habitués à des récits futuristes où la destinée de l’humanité est en question.