Vikingsdanslabrume1La vie des Vikings consiste essentiellement en pillages dans des pays lointains. Entre temps, ils se reposent chez eux, en famille, même si leurs épouses sont souvent impatientes de les voir partir et peu enthousiastes au moment de leur retour, les bras chargés de cadeaux non désirés. Mais le moment du départ est longuement réfléchi : consultation des runes, préparation des drakkars, surveillance de la météo et puis, ça y est, il est temps de prendre la mer. Mais les Dieux sont joueurs et le voyage est toujours semé d’embûches avant l’arrivée dans les villages non protégés dont les habitants tremblent rien qu’à la pensée de ces terribles guerriers …

Mon résumé n’est pas très représentatif de cet album, qui est bourré d’humour et des scènes burlesques. Avec le titre qui parodie celui d’un film n’ayant aucun rapport avec les Vikings, on sent déjà que ce ne sera pas forcément une lecture sérieuse et pourtant, des Vikings navigant dans la brume de la mer du Nord, il a dû y en avoir un bon nombre ! Les dessins sont tout aussi savoureux que le récit : simples, ayant presque une touche enfantine (à le feuilleter, on pourrait presque croire à un album jeunesse), mais avec des personnages expressifs et un ensemble dynamique aux couleurs douces qui m’a bien plu. Le récit se divise en saynètes, composées en général de six vignettes, ce qui donne deux sketches par page, le tout rangé dans des chapitres abordant différents moments dans la vie de ces Vikings. Cela commence donc par le départ, avec les femmes qui attendent de voir leurs maris partir en expédition, pour ensuite passer à plusieurs chapitres plus masculins puisqu’on suit notre groupe de valeureux guerriers (avec le voyage sur mer, l’arrivée sur les lieux à piller et bien sûr le pillage et les batailles qui sont le clou du spectacle), pour conclure par un dernier chapitre, celui du retour au fjord, avec à nouveau des gags basés sur les réactions des épouses. Ce mélange est plutôt sympa et m’a fait penser à Hägar Dünor et son épouse, où les réactions de toute la famille étaient mises en scène, puisque, là aussi, notre chef viking Reidolf a emmené avec lui son fils pour faire de lui un bon guerrier ! Chaque scène est donc l’occasion de parler de relations familiales, de la difficulté de mener un groupe de guerriers, de naviguer da façon sûre, de voir une nouvelle religion au dieu unique s’imposer de plus en plus un peu partout, de trouver de bons villages à piller, de faire concurrence aux autres troupes vikings, de négocier et de créer des alliances avec les autres peuples si le besoin s’en fait sentir ... il y a beaucoup de thèmes abordés, l’humour est toujours présent mais l’analyse des réactions humaines est aussi très fine. Les personnages en deviennent attachants dans leurs questionnements sur les changements de société qui surviennent et sur la passation des traditions devenue difficile. L’album est noté comme un tome 1 et j’espère bien qu’il y aura une suite car j’ai beaucoup apprécié, tant au niveau visuel qu’au niveau de l’histoire et de l’humour.