LaperdidaCarla est américaine mais son père, qu'elle n'a pas vraiment connu est mexicain. Elle a eu longtemps honte de cet héritage mais maintenant qu'elle entre dans l'âge adulte, elle est de plus en plus attirée par le Mexique et son histoire et elle décide aller y passer quelques semaines. Au début, elle est hébergée par un ami américain, Harry, qui se veut apprenti écrivain mais qui passe surtout son temps dans les fêtes de ses amis expatriés américains. Carla, elle, veut découvrir le pays, vivre comme une mexicaine et après les visites touristiques réglementaires, elle finit par se faire amie avec un groupe de jeunes locaux qui discutent politique, qui n'aiment pas trop les gringos et qui semblent toujours fauchés et prêts à tout pour avoir quelques billets à dépenser …

Cet album mérite vraiment le titre de roman graphique de part l'histoire et les sujets traités : l'auteure, qui est allée au Mexique et qui donc est bien documentée sur le pays (l'histoire n'est pas auto-biographique même si elle s'inspire beaucoup du séjour de Jessica Abel dans ce pays), traite là des sujets sérieux et profonds de façon très juste. Elle parle de la difficulté d'accepter ses origines, de s'intégrer dans des sociétés où on n'est pas forcément bien accepté, car Carla ne se sent pas très bien aux USA mais a du mal à se faire accepter par les mexicains qui la considèrent comme une gringa, une américaine capitaliste qui vient s'encanailler dans un pays plus pauvre. On découvre en même temps l'état d'esprit des mexicains, leur culture (avec Frida Kahlo par exemple), leur pays et leur mode de vie. Les mots espagnols qui émaillent l'album (qui comporte un lexique très détaillé pour mieux comprendre le pays et la langue) permettent l'immersion complète du lecteur au même titre que Carla qui a du mal à comprendre l'espagnol à son arrivée à Mexico. Et bien sûr, les choix que Carla feront sont un point crucial de l'album, mettant en avant sa naïveté et son mal-être qui l'entraîneront sur des pentes peu recommandables. Le dessin noir et blanc est simple tout en étant riche en détails et est très agréable à regarder. Une lecture de très bonne qualité !