LanuitdestempsUn groupe de scientifiques français effectuent des recherches en Antarctique quand ils détectent un signal ultra-son provenant de dessous la glace. De même, leurs relevés leur montre des ruines situées à plus d'un km en profondeur. Le monde est en émoi et les pays vont alors mettre en commun leurs ressources pour creuser et découvrir ce qui cache si loin et qui semble dater de 900000 ans. Ce qu'ils découvrent va au-delà de tout ce qu'ils pensaient : un couple d'humains est pris dans la glace et Simon, le médecin de l'expédition et un des narrateurs de l'histoire, tombe instantanément amoureux de la femme …

Voilà encore un roman lu dans le cadre des rencontres lycéens (le dernier titre proposé étant "Sans dessus dessous" de Jules Verne, pour lequel j'ai fait l'impasse par manque de temps et d'envie). Publié en 1968, j'ai d'abord trouvé que ce roman avait un peu vieilli, dans le style et dans la façon d'aborder les thèmes (guerre, amour, société) et certaines phrases m'ont particulièrement parues bizarres (j'en cite deux qui m'ont sauté aux yeux : page 122 de mon édition "Il faudrait la nourrir, dit Lebeau. Mais comment savoir ce qu'ils mangeaient ? Vous l'avez tous assez vue pour savoir qu'elle est mammifère ! dit Simon furieux. DU LAIT !" … c'est de la femme adulte congelée dont il parle et je me demande comment l'auteur est arrivé à faire l'association mammifère-lait … je doute que proposer du lait à … disons, un rhinocéros adulte affamé, qui est un mammifère, aurait pu être efficace par exemple alors pourquoi à des humains ? mdr ! et page 131 de mon édition "Il prenait son petit déjeuner. Il venait d'aspirer avec un chalumeau le jaune d'un œuf à la coque cuit dans une enveloppe stérilisée transparente." … aspirer avec une paille, ok mais avec un chalumeau ?). J'ai aussi trouvé beaucoup des personnages très clichés : l'américain est sans-gêne et gros, la russe ne pense que communauté, le français (là je pense au médecin, Simon) est amoureux et très chevaleresque. Quoique, là où Barjavel voulait montrer un homme amoureux de cette femme du passé, je n'y ai vu que la présence du désir et le besoin de posséder une femme aussi superbe ! La première partie du roman est un peu plus "scientifique" car basé sur les recherches, la découverte de ce monde ancien et le problème de la décongélation des corps, de la communication mais la deuxième moitié du roman tourne à l'histoire d'amour pure et simple, enfin, aux histoires d'amour sur plusieurs niveaux (ce qui s'est passé 900000 ans auparavant, sur fond de guerre et ce qui passe maintenant en Antarctique). Le monde ancien décrit à des airs de communauté très peace and love mais très utopique (mais pourtant loin d'être parfait vu ce qui lui arrive au final) et qui ne m'a pas vraiment attirée ni convaincue. Et même si on y retrouve des thèmes comme la cruauté humaine, la course au pouvoir, la responsabilité des actes des nations, la relativité de l'intelligence humaine, la seule impression marquante que j'ai retiré de ma lecture est d'avoir lu une histoire à la Roméo et Juliette en moins bien tournée et qui m'a fait pensé aux films de série B qu'on peut voir sur les après-midis sur diverses chaines télé.