LacouleurdessentimentsHEARTS2


Jackson, Mississippi, 1962. La ségrégation est encore en vigueur dans les états du Sud des Etats-Unis. Dans la bonne société de la ville, les bonnes sont noires et elles sont indispensables à la bonne marche de la maisonnée où elles travaillent. Elles font aussi bien le ménage que la cuisine, s'occupent des enfants et doivent un respect illimité à leurs patronnes. Mais ce n'est pas toujours facile de se taire quand on est mal payé et qu'on subit régulièrement des injustices. D'ailleurs Minny est incapable de tenir sa langue et a une réputation d'insolente qui ne lui permet pas de garder une place très longtemps. Mais son amie Aibileen, elle, sait tenir sa place, même si elle n'en pense pas moins mais elle sent que sa présence est nécessaire à la petite fille de son employeuse qui s'en occupe peu. Mais Miss Skeeter, la fille des Phelan qui tiennent une plantation de coton, n'est pas comme ses amies. Elle supporte de plus en plus mal les injustices commises envers les bonnes, surtout qu'elle n'a plus de nouvelles de celle qui l'a élevée et qui était comme sa propre mère …

Mon résumé est assez long mais il y a tellement à dire à propos de ce fabuleux roman ! Le sujet traite des relations entre Blancs et Noirs à cette époque troublée où une certaine prise de conscience a lieu grâce à des personnes comme Rosa Parks ou Martin Luther King. Mais l'auteure se penche plus particulièrement sur les relations entre les femmes de la « bonne » société de Jackson et leurs bonnes noires. Roman choral, on écoute l'histoire d'Aibileen, de Minny et de Miss Skeeter, qui vont essayer de changer le cours des choses alors que cela peut être dangereux pour elles. Pour ne pas se perdre, le changement de narrateur est toujours signalé en début de chapitre et le style est propre à chacune, du coup, je n'ai pas trouvé qu'on pouvait se perdre dans la narration. Il y a aussi bien des moments amusants que des épisodes particulièrement émouvants, et je me suis de suite retrouvée entrainée à rire, trembler, râler et m'offusquer avec ces trois héroïnes très attachantes. Certaines attitudes des patronnes, toutes bien pomponnées et riches qu'elles soient, sont horribles mais je n'ai pas de mal à imaginer que c'était parfois l'attitude habituelle de certaines personnes, bouffies d'égoïsme et limitées dans leur tolérance et le respect des autres. Difficile de rester de marbre devant de tels comportements ! Servie par un style impeccable et travaillé, cette histoire n'a pu que me toucher, me faisant rire tout haut mais aussi verser quelques larmes, comme je m'en doutais dès que j'en ai su le thème. Malgré le sujet qui pourrait paraître sombre, on en sort avec une grosse bouffée d'espoir et un pincement au coeur d'être arrivée à la fin d'un livre aussi attachant. Un gros gros coup de coeur !

Les avis de Cuné, Amanda, Cathulu, Moby, Livresque, Sylde, Fashion.