TruegritDans l'Arkansas des années 1870. Le père de Mattie Ross, 14 ans, vient d'être tué par le métayer sensé l'aider lors d'un déplacement en ville pour permettre l'achat de chevaux. La jeune fille, déjà habituée à s'occuper des affaires de la ferme, est celle qui va à Fort Smith pour reconnaître le corps, sa mère étant trop secouée par la nouvelle et restant à la maison pour s'occuper du frère et de la soeur de Mattie. Mais arrivée sur place, Mattie se rend compte que le métayer s'est enfui en territoire indien et que les représentants de la loi ne semblent pas pressés de le poursuivre. Désirant faire justice et venger la mort de son père, la jeune fille embauche un marshall borgne et à la réputation sulfureuse pour retrouver le coupable

Après de longues années de désintérêt probablement dû à une overdose du genre, je suis maintenant toujours autant attirée par les histoires se déroulant à l'époque du Far-West et je ne pouvais pas passer à côté de ce livre enfin traduit grâce à la sortie récente du film des frères Coen (que je n'ai pas encore mais j'attends sa sortie en DVD avec impatience … en attentant, je regarderai le film avec John Wayne, « 100 dollars pour un shérif », qui s'est aussi inspiré du roman). Comme je préfère plutôt lire le livre avant de voir le film, quand c'est possible, c'est donc avec bonheur que j'ai réussi à mettre la main sur ce court roman à la bibliothèque. Dès le départ, on est mis dans l'ambiance : une Mattie plus âgée raconte ces quelques jours de son adolescence où elle a voulu venger la mort de son père et comment elle s'y est prise pour cela. Très pince-sans-rire, très rigide (et parfois carrément intolérante quand on lit certaines de ses réflexions), la jeune fille n'a pas la langue dans sa poche et je dois dire qu'elle m'a souvent faire rire, alors qu'on sent pourtant que ce n'est pas son intention. Elle ne doute de rien, est sûre de son bon droit et le pire, c'est qu'elle réussit ainsi à désarçonner ses interlocuteurs et que ça fonctionne ! Du coup, malgré ses défauts, elle finit par en devenir attachante, sans compter le fait qu'il est impensable d'imaginer le poids des responsabilités qui pesait sur les épaules de cette adolescente. L'autre personnage que j'ai trouvé attachant est le marshall Rooster Cogburn, engagé par Mattie pour faire justice. L'homme n'est pourtant pas vraiment recommandable mais il a des réflexions très terre-à-terre et un comportement peut-être un peu cliché mais diablement efficace. La poursuite fournit un peu de suspense (même si celui-ci est assez limité de côté de Mattie vu qu'on sait que c'est elle qui raconte), une description des conditions de vie et des comportements de l'époque, un aperçu d'un petit pan de l'Histoire (on retrouve des personnages connus cités au fil des pages) et est le fil conducteur du roman. En prenant du recul et en y réfléchissant bien, difficile de dire pourquoi ce livre m'a beaucoup plu parce qu'il est finalement assez classique dans le genre (d'ailleurs il est devenu un classique de la littérature américaine) et n'apporte pas vraiment de surprise mais toujours est-il que j'ai passé un excellent moment sur les routes en compagnie de Mattie et Rooster !

Les avis de Sylire, Schlabaya, Amanda, Caroline, Lili Galipette, Lily, Keisha.

Les avis sur le film : Kathel, Alain, Cathe, Philippe.

Lalitt_raturefaitsoncin_maLu dans le cadre du Challenge La littérature fait son cinéma catégorie Meilleur(e) acteur/actrice.