TropnestpasassezC'est l'été 1984 et Ulli, jeune punk autrichienne de 17 ans en école de stylisme, rencontre chez des amis Edi, qui lui propose d'aller passer l'hiver en Italie. La jeune femme, qui n'est guère plus vieille qu'Ulli, lui affirme qu'elle sait franchir la frontière sans passer par les contrôles et voilà les deux jeunes punks parties pour une aventure qui va les faire découvrir l'Italie pour les emmener jusqu'en Sicile, tout en rencontrant nombre de personnes et en galérant souvent pour avoir de quoi manger. Certaines rencontres seront sympathiques, d'autres purement sexuelles et d'autres franchement dangereuses …

Cet album ayant eu un prix au festival d'Angoulême cette année, je me devais donc de le lire, même si je craignais un peu de ne pas être passionnée par l'histoire autobiographique de cette jeune punk (qui est pourtant de ma génération). Et effectivement, cela ne m'a que moyennement intéressée car j'ai souvent eu la sensation de tourner un peu en rond dans cette histoire : galères en tout genres, sexe banalisé (bon, c'était l'époque !), drogues, rencontres nombreuses mais assez similaires et répétitives, rébellion que j'ai trouvé artificielle comme beaucoup chez les jeunes (histoire de se révolter et s'opposer aux parents par principe plus que par conviction profonde). Et puis, franchement, je ne suis vraiment pas attirée par ce mode de vie bohème qui se veut une réaction contre le monde de la consommation alors j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux deux héroïnes et leur périple m'a paru presque plus ridicule qu'intéressant. La vision que l'auteure donne de l'Italie n'est pas toujours très avantageuse pour le pays mais le pire, c'est pour la Sicile, qui ne semble habitée que par des mâles en rut incapables de se contrôler ou par des mafiosis ! Le plus intéressant, c'est de découvrir quelques petits détails sur la vie quotidienne italienne, mais surtout le changement de politique du pays vis à vis de la Mafia qui s'est opéré cette année-là et de voir comment celle-ci peut avoir la main basse sur tout un quartier, voire même une ville. Sinon, c'est beaucoup de moments de sexe et franchement, au bout de 200 pages, ça finit par devenir limite lassant, surtout quand on voit qu'il en reste encore autant à lire … heureusement que l'histoire évolue un peu en seconde moitié de l'album ! Le dessin est souvent un peu brouillon, en noir et blanc avec quelques tons dans les gris vert mais les personnages sont bien différentiés mais je ne les trouve vraiment pas à leur avantage (bon, un punk n'est pas forcément sensé être joli à regarder ! mdr !). J'aurais du mal à conseiller cet album à un grand nombre de personnes à cause du sujet et de la façon de le traiter mais il y a quelques petits choses à apprendre … c'est juste un peu dommage qu'elles soient si peu nombreuses !

Les avis de Choco et OliV.

WomenBd2Lu dans le cadre du challenge Women BD.

 

 

 

 

RoaarrChallenge

Challenge Roaarrr : Prix Révélation (Fauves) 2011 (ex aequo).